2015-09-22 - vvug vectorvest

Aller au contenu
Mardi du 22 septembre 2015
 
 Nouvelles de VectorVest
 
VectorVest a modifié son site pour que l’on puisse s’abonner ou se désabonner aux différents types de courriels diffusés par eux.  Ce n’est pas encore un système live.  Car cette approche transmet un message à un préposé chez VectorVest qui va à son tour faire la mise à jour dans votre compte.  Mais c’est moins ambigu que ce qu’ils avaient mis en place au printemps dernier.
 
Pour y accéder, aller sur le site de VectorVest, à l’adresse suivante,
https://www.vectorvest.com/vvlogin/login.aspx
  • Saisir votre user ID et votre mot de passe,
  • Sur la page suivante, cliquez sur Update your customer profile
  • Sur l’autre page, cliquez sur Manage your email preferences
  • Ce vous voyez, ne reflète pas l’état actuel de vos choix de courriels.  Ce sont les valeurs par défaut ce cette page.  Cochez ce que vous désirez pour tous les courriels.
 
Séminaire de VectorVest à Québec  
Il n’y a rien de prévu pour l’automne et VectorVest met plus d’emphase sur ses Webinars afin de limiter les frais d’un séminaire en salle. 
 
 
Correction des marchés
 
Vers où s’en vont les marchés
Depuis le 2 janvier 2015, les marchés ne vont nulle part.  Ça monte une journée ou deux puis ça redescend une journée ou deux.  Au 19 août, le SP500 était au même niveau que le 29 décembre 2014.
 
Au 24 août, jour où plusieurs investisseurs ont pris panique en voyant la Chine, le SP500 a baissé de 10,5% en quatre jours.  Depuis il a remonté quelque peux pour être à -5,15%.
 
Au Canada, nous sommes en Confirmed Call Down depuis le 12 de mai 2015.
Les indicateurs de VV sont comme suit en date du 22 septembre.
 
MTI : 0,70  Il se relève de son creux de 0,47 du 24 août
BSR : 0,10  Le BSR a également atteint sont creux le 24 août avec un très faible 0,03.
 
Ce sont des valeurs très basses, on peut donc penser que le marché va se redresser un peu.  Mais avec ce que nous vivons, il est difficile de prédire durant combien de temps cette hausse pourra continuer.
 
Les valeurs que l’on connaissait comme signal ne tiennent plus.  Les déclarations ambiguës de la FED américaine sur l’augmentation des taux ne font qu’embrouiller les cartes et les investisseurs.
 
Il y a-t-il une récession en vue?
Au Canada, ils ont annoncé que nous étions officiellement en récession.  Car selon la définition, ça prend un PIB avec deux trimestres consécutifs en baisse.  C’est ce qui est arrivé au mois de septembre.
 
C’est une définition académique un peu chambranlante, car selon le pays, l’impact peut être fort différent.  Au Canada, on sait qu’une bonne partie du PIB est basé sur les ressources naturelles.  La chute du baril de pétrole et les faibles courts des minéraux plombent le PIB.  Mais les autres secteurs de l’économie vont relativement bien.  Le prix des ressources est côtés par les marchés mondiaux et en USD.  Les politiques du Canada ont peu d’effets sur ces prix.
 
Je ne pense pas que l’on puisse dire que le Canada est en récession.
 
Du côté américain, ils ne sont pas actuellement en récession, malgré que plusieurs économistes interrogés par Blommberg, croient que les États-Unis seront en récession avant 2018. 
 
Ce 9 octobre, Bloomberg a publié de nouvelles données qui montrent que 15 % des économistes croient que les É.-U. seront en récession en 2016.
 
Ça reste à suivre.
 
Retourner au contenu